Installée dans les locaux de la pépinière d’entreprise de la Cobas, la jeune société Alcalium réalise des téléalarmes sous la forme de pendentifs connectés à l’usage des personnes en situation de fragilité : personnes âgées, enfants et travailleurs isolés.

Un « ange gardien » autour du cou

Depuis le mois de septembre 2018, à La Teste-de-Buch, dans les locaux de la pépinière d’entreprises de la Communauté d’agglomération du sud Bassin (Cobas), la jeune entreprise Alcalium développe et commercialise des systèmes de téléalarme. Il s’agit de pendentifs connectés pouvant se porter autour du cou ou à la ceinture. Baptisés Nirbi (pour « nearby »), ces objets maintiennent un lien permanent entre leurs porteurs et les proches que ces derniers auront choisi de prévenir en cas d’incident ou d’accident.

A l’origine de ce concept, un ingénieur de 39 ans, originaire de Belin-Béliet, Alexandre Filleau. En 2016, sa grand-mère commençait à présenter des troubles cognitifs liés à l’âge. « J’ai dû me résoudre à l’équiper et ai été confronté à la réalité du marché, à savoir des systèmes ne fonctionnant qu’au domicile de la personne et nécessitant l’intervention de téléassistants étrangers à notre cercle familial. » Une démarche que le trentenaire et ses proches ont trouvée « intrusive et inadaptée ».

« Nous voulions être les seuls aidants et recevoir directement les appels d’alerte. » Cette option n’existant pas, Alexandre Filleau a décidé de la créer renouant également avec son besoin d’entreprenariat.

Alexandre Filleau2

Une première entreprise à 24 ans

« J’ai créé ma première entreprise à l’âge de 24 ans, après avoir été diplômé de l’école d’ingénieur de Tarbes » raconte-t-il. Une première entreprise d’électronique ferroviaire et pétrolière dont il a vécu les prémices dans une pépinière d’entreprises. Alors, une décennie plus tard et après plusieurs expatriations, quand l’idée de Nirbi se fait jour, c’est tout naturellement vers une nouvelle pépinière d’entreprises qu’il s’est tourné.

« L’accueil, la gentillesse, la présence du Fab Lab, la situation géographique et la visibilité, tout cela me plaît. » dit-il. Installé dans l’un des bureaux de la pépinière, Alexandre Filleau a également bénéficié du soutien de l’Agence économique BA2E qui l’accompagne afin de mieux connaitre ce secteur de la « silver économie » et son potentiel sur le territoire. Il a mis au point son propre code informatique afin de développer ce qu’il nomme ses « anges gardiens électroniques ». Initialement destinés aux personnes âgées en situation de fragilité, ils équipent également les enfants et, depuis peu, les travailleurs isolés.

Nirbi

Le seul détecteur parlant

« En ce qui concerne les personnes âgées et les enfants, Nirbi permet de suivre le porteur par GPS et de lui parler à tout moment. Il est équipé d’un système intelligent de détection de chute. Il est le seul en ce genre à parler. » Ainsi, en cas d’alerte, l’appareil communique par synthèse vocale avec celui qui en est équipé. Un à trois aidants sont identifiés et uniquement prévenus en cas de besoin. » Pour configurer le système, la société Alcalium a développé une application idoine (Nirbi lite) à installer sur les appareils des aidants.

Elle propose de nombreux services tel que le déclenchement en cas d’urgence, d’une sirène pour retrouver le porteur. Le système est en outre libre d’abonnement. Quant à la batterie dont est équipée Nirbi et qui lui garantit jusqu’à trois jours d’autonomie, elle se recharge sur un socle en quatre heures.

Dans le cas des travailleurs isolés ou pratiquant leurs métiers dans des conditions risquées, un autre dispositif baptisé « Nirbi PTI » propose trois alertes normalisées (perte de verticalité, de mobilité et bouton homme-mort). La géolocalisation n’est activée qu’avec l’accord du salarié.

Tous les objets, quels que soient leurs usages, sont équipés d’un gros bouton SOS qu’une simple pression active. « Plus simple que de prendre son téléphone, le déverrouiller et chercher le numéro à appeler » commente Alexandre Filleau. 

Travaillant sur toute la France, auprès des particuliers et des collectivités, l’ingénieur planche déjà sur la nouvelle version de Nirbi qu’il présente d’ores et déjà comme « une véritable rupture technologique tant sur le fond que sur la forme. »

Alcalium, entreprise de la Silver économie avec Nirbi |  Actualités économiques

Contact : 1010, avenue de l’Europe à La Teste. Tél. 05.64.52.00.78. www.nirbi.fr