Des formations à la diversité

Entre Lugos et Paris, Audrey BAROGHEL et Ruthy SIMON ont créé PedagoJ en 2018. Un site de formation en ligne dédié aux pédagogies innovantes s’adressant notamment aux enfants « dys » et haut potentiel

PedagoJ est un site de formation en ligne né de la rencontre et de l’expérience de deux amies : Audrey BAROGHEL, issue du monde de la formation professionnelle et Ruthy SIMON rattachée aux ressources humaines. La première, âgée de 46 ans, vit depuis quatre ans à LUGOS, c’est de là qu’elle pilote le site. La seconde est en région Parisienne. La première a été diagnostiquée haut potentiel (HP), la seconde TDAH (relevant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité). Toutes deux sont mères d’enfants précoces et porteurs de TDAH. Des enfants qualifiés d’atypiques pour lesquels elles ont souhaité proposer des outils pédagogiques atypiques.

« Nous sommes parties d’un constat, celui d’un manque d’information tant auprès des parents que des enseignants ou du corps médical » explique Audrey BAROGHEL qui pointe le corolaire, à savoir la souffrance induite chez des enfants dont le fonctionnement ne permet pas de rentrer dans la standardisation scolaire. « Il y a plus d’un million d’enfants au profil dit atypique mal pris en charge. Et, non, l’enfant HP n’est pas le premier de la classe » illustre-t-elle. « Quant aux parents, beaucoup pensent qu’ils élèvent mal leurs enfants et font face à un jugement de la société. Or, tous les enfants sont issus de la neuro-diversité et doivent trouver une place à l’école. »

PEDAGOJ |  Portraits d'entreprises

Et c’est le credo de PedagoJ qui, à cette fin, propose des cycles de formations à destination des parents, des enseignants et des professionnels de santé.

Autour d’un comité d’experts scientifiques

Les modules PedagoJ comportent de courtes vidéos, des récapitulatifs, des liens, forums et mises en situations. Ils portent notamment sur l’accompagnement de l’enfant haut potentiel ou TDAH, la confiance en soi, la fin de la bagarre à l’heure des devoirs, la phobie scolaire, la discipline positive, les quatre piliers de l’apprentissage, le fonctionnement du cerveau, la neuro-éducation, les troubles neuro-visuels ou les signes de précocité. Des formations élaborées par un comité d’experts scientifiques sous la présidence de Sylvie CHOKRON, directrice de Recherches au CNRS et responsable de l’Unité fonctionnelle Vision et Cognition au service de neurologie de la Fondation ophtalmologique Rothschild à Paris.

PEDAGOJ |  Portraits d'entreprises
Audrey BAROGHEL

« Toutes les formations sont ouvertes pendant un an, ainsi chacun a le loisir de les suivre à son rythme » précise Audrey BAROGHEL. Des formations qui pour l’heure restent asynchrones. « Nous allons ouvrir prochainement sur de l’interactivité et, aussi, proposer des formations directement aux enfants » annonce-t-elle. Parmi, aussi, les nouveautés à venir, deux nouveaux modules : comment appliquer l’enseignement Montessori à la maison et l’accompagnement d’un enfant dyspraxique.

Empathie, bienveillance et ouverture d’esprit

« Rien n’est dogmatique » prévient Audrey BAROGHEL qui prône l’empathie et la bienveillance. « Il n’existe pas une seule méthode d’enseignement ou de parentalité. Il s’agit de connaître un peu de tout. Ce qui nous intéresse, c’est ce qui fonctionne. Et, évidemment, ce que nous proposons ne remplace pas un diagnostic. »

Souhaitant soumettre ses offres à des prix accessibles, Pedagoj adhère aux valeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Jusqu’ici, 377 personnes ont suivi ses formations, en France, en Belgique et en Suisse. « Nous estimons ainsi que 390 enfants ont été impactés via leurs parents, 843 à travers leurs enseignants et 7616 par le biais des professionnels de santé. »

Employant un salarié et faisant appel à deux étudiants en apprentissage, PedagoJ a bénéficié de l’accompagnement de l’Agence économique BA2E pour laquelle Audrey BAROGHEL ne tarit pas d’éloges. « BA2E a été extraordinaire et nous a beaucoup aidé pour notre budget et notre stratégie. C’est à mon sens un service génial et de surcroît gratuit pour les entreprises. Je n’ai que du positif à en dire ! ». 

Quant à la crise sanitaire, Audrey BAROGHEL explique qu’elle a eu un effet positif sur l’activité de PedagoJ. « Lors du premier confinement, notre chiffre d’affaire a augmenté. Chez soi, avec du temps, cela a permis à plus de personnes de nous connaître. »

PEDAGOJ |  Portraits d'entreprises
Ruthy SIMON

Contact : PedagoJ 2 route des vireries, 33830 Lugos 05 47 74 35 65 : https://www.pedagoj.com