Trois femmes créatrices de jeux

Basée à Gujan-Mestras, Somuko crée et édite des jeux de société. Trois femmes sont à la manœuvre. Depuis peu, elles conseillent également les jeunes créateurs  

La maison d’édition de jeux de société Somuko a été créée en 2016. Derrière cet acronyme reprenant la première syllabe de leurs prénoms se trouvent trois femmes : Sophie TERRADES, Murielle GARRIGUE et Corinne CAZADE. C’est chez cette dernière, à Gujan-Mestras, qu’est domicilié le siège social et se trouve aussi l’origine du projet.

Infirmière de profession, Corinne CAZADE a été victime en 2010 d’un grave accident d’équitation qui l’obligea à renoncer à son activité. Immobilisée, elle s’est mise à l’écriture racontant notamment son parcours et rejoignant l’association d’autoédition A4PM à Gujan-Mestras. C’est là qu’elle rencontre Murielle GARRIGUE, l’auteur « Pour les yeux d’Efeldie », à qui elle propose spontanément de créer un jeu inspiré de cette nouvelle fantastique. « Sophie, la nièce de Murielle, se charge de l’illustration et nous voilà parties » explique Corinne CAZADE sans se départir de son sourire.

SOMUKO | Portraits d'entreprises

Un parcours fait de rencontres

Leur premier jeu, « La quête d’Olan », les trois femmes le font fabriquer en France à 1500 exemplaires et, plateaux sous les bras, arpentent les salons dédiés. « C’est un jeu artisanal, perfectible et qui plaît aux familles. Avec lui, nous avons participé au festival international des jeux de Cannes, nous ne doutions de rien. » C’est là qu’elles rencontrent Alex ERCEAU, un illustrateur qui travaillera sur leur second jeu, « Potions et sortilèges » édité à 3000 exemplaires et qui reste à ce jour leur plus grand succès.

« Tout notre parcours a été fait de rencontres » résume Corinne CAZADE. Un parcours pour le moins semé d’embuches, les petits éditeurs ne faisant pas le poids face aux mastodontes en termes de visibilité dans les magasins de jeux. Alors, afin de se faire connaître, les trois associées ne ménagent pas leur peine, présentant leurs jeux sur les marchés (de mai à septembre à La Teste-de-Buch et tout l’été à Arcachon) et démarchant les enseignes dans lesquelles elles participent aussi à des animations. Auchan Biganos est le premier à croire en elles. D’autres enseignes suivent, ainsi que des boutiques.

SOMUKO | Portraits d'entreprises
Corinne CAZADE

Récompensées par le CACBN

Dans le même temps, les trois entrepreneuses créent leur site internet et proposent de la vente en ligne. « Nous avons fait l’expérience d’un distributeur mais elle n’a pas été concluante » précise Corinne CAZADE. En 2019, sort leur troisième jeu « Les chiens chapardeurs » illustré par Jean-Luc SAPHAR et également édité à 3000 exemplaires. Somuko rejoint le CACBN, le club d’entreprises du nord Bassin qui lui décernera en janvier 2020 le premier prix de son trophée Pass nord et envisage de recruter un commercial. Mais la crise sanitaire met un brusque frein à l’activité. « Nous avons été à deux doigts d’arrêter. Un élan de solidarité nous a permis de garder la tête hors de l’eau » explique Corinne CAZADE qui, à ce moment, se rapproche de l’agence économique BA2E.

« Thibault LAPORTE a été formidable nous appuyant sur la demande des aides Covid ainsi que sur la stratégie de développement. L’agence nous a permis de continuer à travailler. Nous avions de nouveaux projets qui nous tenaient à cœur et souhaitions les mener à terme. »

SOMUKO | Portraits d'entreprises

Accompagnant aussi les jeunes créateurs

Ces projets concernent de nouveaux jeux dont un consacré au bassin d’Arcachon sur la thématique de la protection à l’environnement. Somuko est en phase de réalisation du prototype qui devrait être testé auprès d’enfants dès le mois de septembre. L’idée étant de pouvoir sortir le jeu finalisé pour Noël 2021. « Nous planchons également sur un autre jeu autour de la problématique du harcèlement scolaire » poursuit Corinne Cazade. Un univers d’autant plus éclectique que Somuko a rajouté une corde à son arc en proposant une nouvelle activité d’accompagnement des créateurs de jeux. Actuellement, la société travaille avec le Secours catholique sur un jeu autour de la cohésion sociale, avec une chercheuse de l’Inra sur le thème de la résistance aux antibiotiques, avec l’association des Amis du musée de l’hydraviation de Biscarrosse et également l’association Castillon 1453. « Vous jouez, nous créons », le leitmotiv de Somuko prenant tout son sens.

Contact : somuko 149 cours de la marnes – 33470 GUJAN-MESTRAS – 06 08 13 61 21 https://somuko.fr/jeux/ 06 08 13 61 21